article-4

Sécuriser l’accueil en période d’épidémie

La période d’épidémie impose aux entreprises une vigilance toute particulière. En effet, le respect des règles d'hygiène est essentiel dans la vie courante mais plus encore en cette période et surtout dans les entreprises où la présence de flux de personnes (salariés, clients, visiteurs, etc.) est plus importante et prolongée.

Face à cela, chaque entreprise, quelle que soit sa taille ou son activité, est amenée à prendre des mesures sécuritaires permettant d’éviter la contamination, assurer la sécurité et protéger la santé physique et morale de toute personne en son sein. Et ce, à travers plusieurs actions de prévention, appliquées sur son processus de fonctionnement en entier, allant de l’accueil et la réception, jusqu'à livraison finale.

Dans cet article, RMO Gardiennage fait le point sur le risque épidémique en milieu professionnel et les dispositions à prendre par les entreprises en période d’épidémie afin de garantir un accueil sécurisé aux personnes qui y accèdent.

 

Qu’est ce qu’un risque épidémique ou pandémique au travail ?

Une épidémie est la propagation très rapide, en forte croissance, d’une maladie dans une région en peu de temps. Il s’agit donc de maladies facilement transmissibles, comme les coronavirus.

Quant à elle, la pandémie est une épidémie qui se répand à la fois sur une large zone géographique et touche une proportion importante de la population. Il existe plusieurs paramètres qui transforment une maladie en pandémie, entre autres :

  • Le temps d'incubation avant les premiers symptômes ;
  • Le temps avant la phase de contagion ;
  • L’intensité de la contagiosité de l’agent biologique ;
  • Le degré d’immunité de la population ;
  • Le mode de transmission, etc.

Ces paramètres influencent la gravité et la rapidité de l’extension de la maladie, et transforment donc une épidémie en pandémie.

Une pandémie peut résulter d’un nouveau sous-type de virus suite à une transformation génétique importante. Il possède ainsi des caractéristiques immunologiques nouvelles par rapport aux virus habituellement circulants, ce qui permet à la maladie de se propager rapidement par défaut total ou partiel d’immunité de la population.

Dans le milieu professionnel, l’extension d’une malade dépend de plusieurs facteurs :

  • La nature des activités professionnelles de l’entreprise ;
  • La qualité d’hygiène en son sein ;
  • Les comportements d’hygiène des travailleurs et des visiteurs, etc.

En effet, les personnes au sein d’une entreprise peuvent être exposées à plusieurs virus, par différentes voies d'accès :

L’inhalation

Il s’agit de la transmission de gouttelettes ou poussières présentes dans l'atmosphère, par voie respiratoire jusqu’aux alvéoles pulmonaires et qui peut être à l’origine de l’apparition de pathologies respiratoires aiguës ou chroniques.

Le contact cutané

Il s’agit du contact avec des objets contaminés et l’ingestion directe par voie orale et déglutition de particules de poussières ou gouttelettes de liquide qui peuvent être présentes sur les mains, le visage, les vêtements, les matériels ou les surfaces de travail contaminés comme les claviers, les poignées de porte, les robinets, les mobiliers, les interrupteurs, les boutons poussoirs, les crayons ou stylos, etc.

Quelles sont les dispositions à prendre pour sécuriser l’accueil dans un milieu professionnel en période d’épidémie ?

 

La gestion d’accès à l’entreprise

En période d’épidémie, chaque entreprise est amenée à tenir une conduite spécifique vis-à-vis de ses visiteurs. Il s’agit de :

  • Mener une opération de filtrage des personnes autorisées à accéder aux locaux afin de garder la traçabilité nécessaire en cas de contamination ;
  • Interdire l’accès à toute personne présentant les symptômes (fièvre, toux, difficulté respiratoire, etc.) ;
  • Afficher les recommandations relatives aux mesures barrières, règles d’hygiène et distanciation physique dès l’entrée de l’entreprise ;
  • Améliorer la canalisation des accès à l’entreprise par la mise en place d’un système d’entrée en file, un par un ;
  • Réorganiser et séparer les flux d’entrée et de sortie, pour éviter au mieux les croisements ;
  • Imposer le port de masques de protection avant d’accéder au site ;
  • Mettre en place des mesures de distanciation et imposer le respect de cette distance de sécurité ;
  • Procéder à des marquages au sol pour assurer le respect de la distanciation physique ;
  • Laisser ouverts les portes et tourniquets, si possible, afin d’éviter d’avoir à les pousser, notamment lorsqu’il y a un flux important de personnes ;
  • Mettre à disposition des visiteurs et du personnel les moyens nécessaires pour éviter la propagation du virus avant d’entrer à l’entreprise :
    • Fournir des masques de protection ;
    • Assurer la désinfection de semelles à l’aide des tapis d’entrée désinfectants et veiller régulièrement à leur recharge en désinfectant en fonction du trafic ;
    • Installer des distributeurs de solution hydro-alcoolique dans des endroits bien en vue à l’entrée du site et suffisamment espacés pour éviter les rassemblements. S’assurer que ces distributeurs sont régulièrement remplis et veiller à marquer leurs endroits par des indications ou affiches visibles.
  • Procéder à la prise de température, à distance, de toute personne accédant à l’entreprise. Il s’agit de réaliser une prise de température individuelle dans le cas de flux de visiteurs faibles, et à l’aide d’un caméra thermique si les flux sont importants ;
  • Mettre en place à l’accueil un registre avec les noms et coordonnés des visiteurs ou un questionnaire de contamination potentielle à remplir, afin de gérer les risques pouvant être apportés par les visiteurs de l’entreprise ;

L’aménagement des postes d’accueil

Les salariés au contact du public sont nombreux et leurs postes varient en fonction de chaque entreprise. En période d’épidémie il faut veiller à :

  • Identifier les personnes les plus exposées comme les agents de sécurité, les réceptionnistes, etc.
  • Déterminer les modalités particulières de leur protection, notamment par l’utilisation de gants, masques et visières transparentes, etc.
  • Prévoir si possible un système de guichet permettant d’isoler ou éloigner le salarié des visiteurs par l’installation des vitres aux caisses, des écrans en plexiglas, etc.
  • Assurer leur suivi médical régulier afin d’éviter tout risque de contamination ;
  • Mettre à leur disposition des masques, des mouchoirs et serviettes en papier à jeter, des poubelles et des solutions hydro-alcooliques.

L’information et la communication

L’une des étapes principales de sécurisation de l’accueil en période d’épidémie se fait par l’information des salariés et des visiteurs sur les mesures de prévention à respecter à l’accueil de l’entreprise.

En effet, les mesures individuelles et organisationnelles d’hygiène en situation de pandémie ne doivent pas être considérées ni présentées comme de simples recommandations mais bien d’exigences et de consignes que toute personne souhaitant accéder à l’entreprise a l’obligation d'appliquer.

Ainsi, le rôle des agents d’accueil et des agents de sécurité prend plus d’ampleur en période d’épidémie, vu qu’ils sont les premières personnes au contact des visiteurs et doivent donc veiller au respect et à la bonne application des mesures de prévention à l’accueil et au sein de l’entreprise. Ils deviennent donc chargés de :

  • Limiter le nombre de personnes externes présentes en même temps à l’intérieur de l’entreprise ;
  • Assurer l’opération de prise de température ;
  • Informer et expliquer aux visiteurs les mesures barrières et les règles d’hygiène à respecter au sein de l’entreprise : Désinfection, distanciation physique, etc. ;
  • Enregistrer les noms et coordonnées des visiteurs dans le registre dédié, etc.

Le nettoyage et la désinfection

Le contrôle du risque infectieux passe par l’application stricte des principes d’hygiène. Pour cela plusieurs actions peuvent être menées afin de maximiser l’hygiène et la propreté de l’accueil :

  • Prévoir un calendrier de fréquence et d'alternance nettoyage-désinfection adapté à l'occupation des locaux et aux flux de visiteurs ;
  • Nettoyer, en plus du nettoyage habituel, toutes les surfaces et matériels en contact avec les mains tels que : les rampes d'escalier, les poignées de portes, les boutons d'ascenseurs, les terminaux de paiement électronique, les caisses enregistreuses, les comptoirs, etc.

En effet, dans le cadre d’une épidémie, les entreprises se doivent de faire la différence entre nettoyage et désinfection :

Le nettoyage

Il s’agit de l’application d’un produit détergent. Dans la plupart des cas, le nettoyage des locaux des entreprises, qui se fait régulièrement à l’aide d’un détergent sur toutes les surfaces susceptibles d’être en contact avec les salariés s’avère largement suffisant.

La désinfection

Dans le cas d’une épidémie, et en complément du nettoyage, la désinfection est utile essentiellement pour les surfaces à haut risque de contamination à l’accueil des entreprises, où les flux de personnes sont généralement plus importants.

 

In fine, toute entreprise se doit d’assurer une sécurisation optimale de son accueil en période d’épidémie, vu que les mesures prises à l’accueil donnent aux entreprises extérieures et aux visiteurs une idée du sérieux avec lequel l’entreprise gère cette épidémie.

 

Le Groupe RMO vous accompagne dans la mise en œuvre de procédures permettant une gestion sécurisée des flux de personnes au sein de votre entreprise.

Autres actualités

Autres articles à ne pas manquer
Industriels : Qu’attendre d’une prestation de gardiennage ?

Les entreprises industrielles sont particulièrement exposées à des risques de différentes natures :...

Professionnels du tourisme : Protégez votre entreprise et vos clients

Avec l’hygiène, la sécurité constitue maintenant la préoccupation principale du secteur touristique...

Quelles sont les prestations d'une entreprise de gardiennage ?

La sûreté des biens et des personnes fait partie des principales préoccupations des entreprises....