article-4

La restauration collective en milieu tertiaire

La pause déjeuner est un moment de partage par excellence. Le restaurant de l’entreprise peut être, ainsi, un lieu de rencontre et de partage entre les salariés. En effet, il est dans l’intérêt de l’entreprise que ses collaborateurs s’entendent bien entre eux, et la mise en place d’un restaurant d’entreprise a un impact positif à cet égard. 

Lieu propice aux échanges, professionnels ou non, le restaurant d’entreprise permet aux salariés, membres d’un même service ou inter services, de tisser des liens entre eux ce qui va certainement participer à leur bien-être au sein de l’entreprise et impacter positivement leur relations professionnelles, puisque la communication s’en trouvera facilitée.

Étant donné que la mise en place et la gestion d’une cantine d’entreprise est un processus très complexe, faire appel à une société de restauration collective reste la meilleure option qui s’offre aux entreprises. 

SMYLE, la filiale restauration collective du groupe RMO Maroc vous présente dans cet article les spécificités de la restauration en milieu tertiaire. 



Qu’est ce qu’on entend par le milieu tertiaire ? 

Toute économie nationale regroupe de manière générale trois grands secteurs :

  • Le secteur primaire qui est l’agriculture ;
  • Le secteur secondaire qui fait référence à l’industrie ;
  • Le secteur tertiaire regroupe toutes les autres activités complémentaires aux deux secteurs précédents.

Ce dernier se caractérise principalement par des activités de production de services. Cela englobe :

  • Des services qui nécessitent des capacités techniques comme les domaines de l’architecture, de la communication ou encore les métiers de conseil par exemple. 
  • Des services comme les transports, les activités immobilières, financières, le commerce, l’éducation, la santé, l’action sociale ou encore l’administration et les services aux entreprises et aux particuliers.

 

Ces activités de services sont divisées en deux grandes catégories :

Le tertiaire marchand

Le but de cette catégorie est de rapporter de l’argent. Il regroupe les activités :

  • De commerce ;
  • De tourisme ;
  • De conseils ;
  • De transports ;
  • Financières : bancaires et de l’assurance ;
  • De gestion ;
  • D’hôtellerie et de restauration ;
  • D’immobilier ;
  • De communication ;
  • De services aux entreprises ;
  • De services aux particuliers ;
  • Et les professions libérales, etc.

 

Le tertiaire non marchand

C’est l’ensemble de services financés par l’État et les collectivités locales par le biais de l’impôt. Il s’agit entre autre de l’éducation, la police, la santé, l’administration publiques, les actions sociales etc.

 

En gros le milieu tertiaire regroupe l’ensemble des activités complémentaires, qui ne sont pas directement liées à la production de biens ou de consommations.

 

En quoi consiste la restauration collective en milieu tertiaire ?

La restauration hors foyer désigne les prises alimentaires hors domicile. Elle englobe

  • La restauration commerciale sur place ou à emporter
  • Et la restauration collective. 

Cette dernière comprend quatre segments :

  • La restauration d’entreprises et d’administrations ;
  • La restauration scolaire pour les crèches, les écoles, les collèges et lycées ainsi que les universités;
  • La restauration médico-sociale qui concerne les établissements hospitaliers, les maisons de retraite, etc. ;
  • Les autres formes de restauration collective pour les centres de vacances, l’armée, les prisons, etc.

 

Pour chacun de ces quatre segments s’applique le même principe : faire bénéficier les usagers d’un prix de repas inférieur au coût réel de production et de distribution. Le prix d'un repas en restauration collective est donc obligatoirement inférieur à celui pratiqué par la restauration commerciale. 

 

En milieu tertiaire, ce principe de restauration collective réfère à la notion d’œuvre sociale. Il s’agit d’offrir aux employés la possibilité de déjeuner à proximité du lieu de travail à un prix réduit, du fait de la prise en charge d’une partie du repas par l’employeur. 

Ainsi, deux modes de gestion s’offrent aux employeurs  :

La gestion directe

Dans ce cas, le service de restauration est exercé par l’entreprise ou la collectivité elle-même. De ce fait, l’établissement prend en charge le processus entier du service de restauration collective. Il achète les matières premières auprès des centrales d’achat, des producteurs locaux, etc. et s’occupe lui‐même de la préparation et la distribution des repas. 

En effet, la restauration collective en gestion directe, appelée également en autogestion présente plusieurs avantages pour l’entreprise :

  • Une relation directe avec le consommateur qui permet au responsable du restaurant de mieux connaître les attentes de ses usagers et d’y répondre. Il peut plus aisément choisir les menus et contrôler au quotidien la qualité des repas servis
  • Sur le plan économique, l’approvisionnement local peut permettre de faire des économies. 

Cependant, un restaurant collectif autogéré oblige l’entreprise à se doter d’un personnel dédié et formé, et au niveau des achats à se doter d’une structure d’approvisionnement indépendante qui aura la compétence de négocier les prix et les prestations avec les fournisseurs.

 

La gestion concédée ou déléguée à un prestataire externe

Dans ce mode, la gestion est confiée à une société de restauration collective spécialisée qui assure la restauration, la gestion de l’approvisionnement et la mise en place du personnel. Ainsi, trois modalités d’organisation sont possibles : une cuisine sur place, une cuisine centrale ou des restaurants satellites, eux-mêmes desservis, au moins partiellement, par une cuisine centrale.

Cette option de gestion concédée domine largement le secteur tertiaire et plus particulièrement le segment des restaurants d’entreprises et des administrations grâce à son avantage principal qu’est le coût réduit des repas car préparés en plus grande quantité. Ainsi, l’employeur participe aux repas des salariés de son entreprise et prend en charge une partie du prix final.

 

En effet, la restauration collective en milieu tertiaire recouvre toutes les activités liées à la préparation et la distribution des repas aux personnes travaillant dans des entreprises publiques ou privées, collectivités locales et administrations exerçant dans le secteur tertiaire. Les repas sont donc servis quotidiennement, dans ou à proximité des locaux de l'entreprise ou de la collectivité, à ceux pour qui l'éloignement du foyer nécessite de recourir à un mode d'alimentation hors domicile. 

Ce mode de gestion, présente plusieurs avantages aux entreprises, comme :

  • La grande taille des commandes passées par les sociétés de restauration collective leur permet de négocier plus facilement de meilleurs prix auprès de leurs fournisseurs. 
  • Les grandes économies qui peuvent être faites sur les frais de personnel et de stockage. 
  • Le report du respect des contraintes réglementaires (comme celles en rapport à l’hygiène et la sécurité alimentaire) sur la société de restauration collective qui se doit de prendre la responsabilité des différentes normes sanitaires exigées par le secteur de la restauration collective.

A cet égard, l’entreprise ou l’administration souhaitant déléguer un service de restauration est contrainte de :

  • Rédiger un cahier des charges regroupant aussi bien les exigences quantitatives et qualitatives ;
  • Assurer un suivi de la prestation de la société de restauration collective en ce qui concerne le respect du contrat et du cahier des charges, qui déterminent un cadre de la prestation.

Quelque soit le mode de restauration collective choisi par l’entreprise, celle-ci doit veiller à la qualité du service en entier, regroupant la préparation et la distribution de repas à ses employés, afin de pouvoir :

  • Augmenter leur bien-être ;
  • Favoriser les moments de partage et de convivialité pendant la pause repas et au-delà ;
  • Améliorer les performances ;
  • Optimiser le temps de travail.

 

 

Grâce à son expertise de plus de 30 ans dans le domaine du multiservice, le groupe RMO a créé sa filiale de restauration collective SMYL, afin de satisfaire les besoins de ses clients en alliant savoir-faire culinaire et maîtrise opérationnelle.

SMYL s’engage  aujourd’hui à vous assurer des prestations complètes, en mettant en place le meilleur personnel de restauration, formé et doté du savoir-faire nécessaire pour créer des solutions de restauration adaptées à toutes les activités et tous les âges et permettre au plus grand nombre d’usagers de bénéficier, au sein de leur organisations, de repas nutritionnellement équilibrés, réalisés à partir d’ingrédients de qualité et servis dans un cadre propice à la détente et au partage.

 

Vous avez besoin d'aide, de conseils ou de réponses pour un service de restauration collective ? Contactez notre équipe commerciale directement via notre formulaire de demande en ligne.

 

Autres actualités

Autres articles à ne pas manquer
La lutte contre la discrimination au travail

Bien que réprimée par la loi, la discrimination au sein des entreprises existe malheureusement...

Quelles sont les activités d’une société de restauration collective ?

Une société de restauration collective a pour mission d’offrir à ses clients un service de repas...

Réussir un évènement d’entreprise grâce à un traiteur corporate

Un événement d’entreprise est une occasion pour se faire connaître, pour fidéliser sa clientèle et...