article-4

L’égalité de rémunération

Le principe de l’égalité est l’un des principaux piliers des Droits de l’Homme. Il consiste à éliminer tous types de distinction de race, d’âge, de sexe, de couleur, d’opinion politique, de religion, etc. Ce principe vise à instaurer l’égalité des personnes devant la loi et leur octroie les mêmes droits et les mêmes obligations

En effet, malgré l’affirmation de l’égalité entre les hommes et les femmes, aussi bien dans les instruments internationaux des Droits de l’Homme que dans le Droit marocain et sa constitution, l’inégalité de genre persiste de manière limitée en droit et amplifiée en fait, spécialement au niveau de la rémunération pour un travail de valeur égale.

A l’occasion de la journée internationale de l’égalité de rémunération, RMO Travail Temporaire vous présente dans cet article, l’importance de l’égalité de rémunération pour un travail de valeur égal.

 

Qu’est ce qu’on entend par l’égalité de rémunération pour un travail de valeur égale ?

L’égalité de rémunération consiste à ce que tous les travailleurs ont le droit de recevoir une rémunération égale pour un travail de valeur égale. Même si l’égalité salariale s’avère assez évidente, il est difficile de déterminer la manière de son application dans la pratique.

L’égalité de rémunération pour un travail de valeur égale est donc le principe formulé pour atteindre l’équité salariale.

Le travail de valeur égale englobe la notion d’un emploi identique ou semblable, et la notion de l’emploi qui n’est pas le même mais qui a une valeur égale.

En effet, même si le travail des femmes et des hommes peut regrouper plusieurs qualifications, compétences, responsabilités ou conditions de travail, il peut cependant être de valeur égale, et par conséquent mériter un salaire égal.

Par ailleurs, la notion de rémunération ne concerne pas uniquement le salaire de base, mais plutôt tous les éléments de la rémunération. En plus des salaires, la rémunération concerne aussi les heures supplémentaires, les primes, les indemnités de déplacement, les actions de l’entreprise, l’assurance et d’autres avantages.

Vu que le salaire de base ne représente qu’une partie de la rémunération totale d’un salarié, il est important de prendre en compte toutes les formes de paie dans l’équation.

 

Quels sont les avantages et les limites de la mise en place d’une politique d’égalité salariale au sein des entreprises ?

Adopter une politique d’égalité salariale permet d’éradiquer les inégalités de rémunération existantes. Cela entraine des coûts pour les employeurs certes, mais aussi des avantages considérables.

En effet, la mise en place des ajustements qui visent l’instauration de l’équité salariale peut engendrer plusieurs types de coûts tels que :

  • L’augmentation des salaires;
  • Les frais administratifs comme les frais d’élaboration de nouvelles méthodes d’évaluation des emplois et de nouveaux systèmes de classification des emplois, les frais de formation et le coût des honoraires des services de conseil nécessaires ;
  • D’éventuelles répercussions négatives sur la satisfaction, la motivation et la productivité des salariés dont les emplois n’ont pas été évalués ou mis à niveau.

D’autre part, l’équité de rémunération présente aussi de nombreux avantages importants comme :

 

L’amélioration des pratiques de recrutement et de sélection

L’équité salariale permet de rendre plus efficaces les processus de recrutement et de sélection. Elle permet d’améliorer la formation continue, d’augmenter les taux de rétention des nouveaux employés et d’améliorer les performances des nouveaux employés.

 

L’amélioration de l’environnement de travail 

Il s’agit d’établir un environnement fondé sur les principes d’égalité, ce qui permet de réaliser une grande satisfaction des employés ainsi qu’un attachement et une fidélité envers l’organisation.

 

L’amélioration de l’image de l’entreprise 

Adopter une politique d’équité salariale permet d’améliorer l’image, la réputation et l’attractivité du personnel qualifié. Cela entraîne une baisse des frais de recrutement de personnel qualifié et une réduction du taux de turnover.

Par ailleurs, l’égalité de rémunération peut permettre à l’entreprise de se protéger contre la chute du cours des actions.

 

L’amélioration des relations de travail 

Cet aspect concerne la réduction des conflits, la rapidité de règlement des problèmes et des plaintes, ainsi que l’efficacité de négociation des conventions collectives.

 

L’augmentation de l’autonomie des femmes employées 

La mise en place d’une politique d’égalité salariale permet de garantir plus de sécurité financière pour les femmes travailleuses, mais aussi un nombre important de femmes ayant les compétences nécessaires pour l’entreprise.

 

La réduction des frais juridiques et des sanctions 

Cet aspect concerne l’évitement des procès pour discrimination salariale et égalité de rémunération qui peuvent aboutir au versement de dommages et intérêts élevés.

 

La cohérence de la politique de rémunération 

L’équité salariale participe significativement à l’harmonisation de la structure salariale en fonction de la valeur des emplois. Cela fait gagner du temps au personnel affecté à la gestion du système de rémunération et permet une répartition plus efficace de la masse salariale entre les différents emplois.

 

Quelles sont les actions à prendre au sein des entreprises pour adopter une politique d’égalité de rémunération ?

Afin d’être performante et concurrentielle sur le marché, chaque entreprise doit pouvoir attirer et retenir des collaborateurs qualifiés et talentueux. Le sexe, l’âge, la religion ou n’importe quelle autre appartenance, n’ayant aucun lien avec le talent ou la compétence du candidat, ne doit pas figurer parmi les critères de sélection et de recrutement.

Ainsi, l’équité salariale doit permettre de valoriser les employés et constituer un élément important des stratégies d’embauche et de fidélisation appliquées par les entreprises. Il s’agira donc de mettre en place plusieurs actions permettant de réaliser une égalité de rémunération, telles que :

 

Une analyse régulière sur l’égalité de rémunération

Les entreprises sont amenées à identifier les différences de rémunération entre ses salariés hommes et femmes qui exercent à différents niveaux et dans différentes fonctions en son sein. De ce fait, l’entreprise doit :

  • Collecter l’ensemble des données relatives à la rémunération du personnel
  • Procéder à des analyses sur l’égalité de rémunération.

Les résultats de ces analyses doivent permettre à l’entreprise de :

  • Obtenir des informations détaillées sur les principaux écarts de rémunération relevés en son sein
  • Aider à trouver des solutions adaptées pour réduire les écarts
  • Aider à traiter les causes des écarts.

Afin de réaliser cette analyse, l’entreprise doit disposer des outils adaptés à ses propres besoins, comme elle peut faire appel à des évaluateurs externes expérimentés qui mèneront

de façon indépendante les études requises sur l’égalité de rémunération.

 

La détermination de la valeur égale

L’évaluation indépendante de la valeur de chaque emploi de l’entreprise est un processus assez important qui doit exclure tout parti pris sexiste. De ce fait, il est recommandé aux entreprises d’utiliser la méthode d’évaluation analytique qui permet de déterminer la valeur numérique d’un emploi sur la base d’une série de critères autres que les préjugés sexistes, tels que les compétences et les qualifications, les responsabilités, les efforts déployés et les conditions de travail. Ainsi, les entreprises pourront veiller à ce que les emplois majoritairement occupés par des femmes ne soient pas sous-évalués et sous-payés.

 

La création d’un système de primes juste

Le manque de transparence dans la structuration des programmes d’indemnisation ou de primes dans une entreprise est un facteur qui amplifie l’inégalité des rémunérations entre les hommes et les femmes travaillant en son sein.

En utilisant des critères clairs et objectifs pour la fixation des primes, l’entreprise parvient à détecter facilement les préjugés sexistes existant dans le processus de rémunération et de promotion.

A cet égard, l’entreprise doit mettre en place une stratégie qui permet de fixer un seuil, une cible et un montant maximal d’augmentation des salaires ou des primes, afin d’éliminer les écarts de rémunération dans les systèmes d’indemnisation et permettre ainsi une répartition équitable des primes sur le mérite entre les hommes et les femmes.

 

De par son expertise et son expérience de plus de 30 ans dans le domaine du travail temporaire, RMO Travail Temporaire s’engage à vous présenter en un rien de temps, les profils correspondant exactement à votre besoin. 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter cette page ou prendre contact avec notre service commercial pour échanger sur vos besoins ! 

 

 

 

 

 

 

 

Autres actualités

Autres articles à ne pas manquer
Les risques électriques au travail

L’électricité est la première source d’énergie utilisée actuellement, aussi bien dans le cadre de...

Pourquoi la tolérance est-elle importante en entreprise ?

Réunir un groupe de personnes pour la première fois dans un environnement de travail peut être à...

Lutter contre le tabac en entreprise

Le tabagisme est actuellement l’une des premières causes de mortalité évitable selon l’OMS. Il est...