article-4

La différence entre vidéosurveillance et télésurveillance

Les termes “vidéosurveillance” et “télésurveillance”, bien que proches, désignent des dispositifs de sécurité basés sur des technologies différentes.

La vidéosurveillance consiste à filmer respectivement les espaces privés ou publics autorisés, sans objectif de suivi de toutes les caméras en temps réel, tandis que la télésurveillance implique une veille permanente par un service de sécurité qui réagit en cas d’alerte.

Qu’est ce qu’on entend donc par la vidéosurveillance ? Qu’est ce que la télésurveillance ? Et quelle est la différence entre les deux ? RMO Gardiennage aborde dans cet article les principales différences entre ces deux systèmes afin de vous aider à mieux comprendre la complémentarité entre ces deux solutions.

 

Qu’est-ce que la vidéosurveillance ?

La vidéosurveillance, appelée également vidéo protection, désigne un dispositif de surveillance constitué d’une ou de plusieurs caméras, mises en place pour assurer la surveillance d’un local, d’une entreprise, d’un entrepôt, d’une usine, ou d’un espace public. Les caméras filment en permanence ou à des horaires prédéfinis, les événements qui se produisent à l’intérieur de l’espace à surveiller.

Les images filmées peuvent être enregistrées et visionnées localement ou à distance, en conformité avec la réglementation.

 

La composition du système de vidéosurveillance

Un système de vidéosurveillance est composé principalement de :

  • Une ou plusieurs caméras placées à l’intérieur ou à l’extérieur de l’espace à surveiller, selon le besoin ;
  • Des logiciels de traitement des images qui peuvent permettre aux caméras de servir de détecteurs;
  • Un ou plusieurs moniteurs (ou écran), qui est un dispositif de lecture des images;
  • Un enregistreur (ou DVR), qui est un dispositif d’enregistrement et de stockage des images ;
  • Un dispositif d’alerte de l’utilisateur ;

En fonction de la complexité et de la sensibilité du lieu à sécuriser, de nombreux dispositifs élaborés peuvent être intégrés au système de vidéosurveillance, tels que :

Les caméras spécifiques

Il existe une panoplie de modèles qui répondent chacun à un besoin spécifique, comme :

  • La caméra  fixe : elle ne surveille qu’un endroit en particulier. Son avantage est qu’elle constitue un élément dissuasif pour les personnes mal intentionnées qui se rendront vite compte qu’elles sont filmées, en voyant l’œil de la caméra pointer dans leur direction.
  • La caméra à dôme motorisé : elle peut être installé sur un mur ou un plafond et peut être pilotée à distance. Ce type de caméra permet de :
    • Effectuer des zooms sur des objets ou des personnes ;
    • Effectuer des rotations de 360 degrés pour balayer les environs du lieu surveillé ;
    • Programmer des rondes de surveillance selon des heures prédéfinies.
  • La caméra anti-vandalisme : elle est conçue pour résister aux agressions extérieures, telles que le vandalisme et les tentatives d’arrachement. Ce type de caméras est muni de surfaces spéciales qui résistent aux cassures et aux chocs, ce qui fait de lui le type de caméra idéal pour protéger les lieux de valeur.
  • La caméra d’espionnage (Usage réglementé) : grâce à leur petite taille, elles peuvent facilement être dissimulées dans les détecteurs de mouvement ou d’autres petits objets. Elles peuvent également se décliner sous de multiples formes, telles qu’un crayon, un porte-clés, et une montre. Leur principal avantage réside dans le fait qu’elle permet de mieux surprendre les intrus qui tentent de s’infiltrer dans le lieu surveillé et qui ne discernent pas ce dispositif.
  • La caméra infrarouge : elle permet de filmer les éléments dans l’obscurité avec une précision élevée. La caméra infrarouge est utilisée pour filmer de nuit et pour protéger le lieu surveillé contre les voleurs et les cambriolages.
  • La caméra thermique : elle crée des images à partir de la chaleur qui irradie des objets, des véhicules ou des personnes. Ce type de caméras est moins sensible aux problèmes de luminosité, tels que les ombres, l'obscurité voire même les objets camouflés. Il existe plusieurs types de caméras thermiques ayant des fonctions différentes :
    • La caméra thermique avec détection de mouvement sur chaleur : Elle fournit des images des personnes ou des véhicules qui se trouvent sur son champ de vision. Elle représente une vraie solution de sécurité périmétrique, permettant ainsi d’éviter toutes les fausses alarmes émises par des mouvements de végétations ou d’animaux.
    • La caméra thermique avec fonction gestion de température : elle donne des informations visuelles sur la zone des flammes et permet donc de prévenir les départs de feu ou de fumée.
    • la caméra thermique avec fonctions intelligentes : elle est dotée de fonctions intelligentes, permettant de détecter le franchissement de ligne, l’intrusion dans une zone sécurisée et la détection de tout objet abandonné ou enlevé dans une zone.

Les logiciels de vidéosurveillance

Les fonctions principales d’un logiciel de vidéosurveillance sont :

  • L’enregistrement et l’archivage des images, qui permet de les récupérer facilement en fonction de la date et l’heure choisies ;
  • La visualisation des images d’une ou plusieurs caméras simultanément;
  • La gestion centralisée des caméras.

Les logiciels de vidéosurveillance permettent également de :

  • Traiter des images produites par les caméras auxquelles il est connecté ;
  • Contrôler le fonctionnement de ces caméras ;
  • Utiliser les fonctionnalités de zoom depuis le poste de contrôle, quand les caméras en sont équipées ;
  • Paramétrer les caméras et les scénarios ou phénomènes qui doivent susciter être signalés ;
  • Intégrer, selon le besoin, d’autres applications permettant la détection de mobilité des objets, la reconnaissance faciale, etc. ;
  • Gérer le paramétrage de l’envoi d’alertes par différents réseaux de communication.

Qu’est ce qu’on entend par la télésurveillance ?

La télésurveillance est un système de sécurité qui a pour objectif de détecter grâce à ses équipements, des évènements inhabituels tels que des incendies, des mouvements anormaux ou des tentatives d’intrusion dans un espace fermé.

En cas d’alerte, l’opérateur de télésurveillance déclenche un processus de levée de doute et/ou d’intervention, en fonction du protocole validé.

Il s’agit donc d’un service de sécurité à distance des lieux privés comme publics, qui est disponible tous les jours et 24 heures sur 24.

 

La composition du système de télésurveillance

Le système de télésurveillance se compose de :

  • Un ou plusieurs détecteurs installés dans le lieu à surveiller. Ces détecteurs sont de différents types en fonction de ce que l’on souhaite identifier :
    • Le détecteur à capteur photo-électrique : il fonctionne grâce à un faisceau de lumière infrarouge qui s’active lorsqu’il est coupé par un mouvement. Il est composé de deux éléments : une source de lumière infrarouge, invisible à l’œil nu, et un capteur de lumière ;
    • Le détecteur infrarouge : Il s’agit d’un détecteur de chaleur, qui capte les modifications rapides de la chaleur infrarouge d’un lieu ;
    • Le détecteur de présence à radar : il fonctionne par l’émission d’ondes radio ou ultrasons qui suivent un parcours précis. Quand ce parcours est modifié, la réflexion des ondes se perturbe et l’alarme se déclenche ;
    • Le détecteur de bris de vitre : installé pour protéger les fenêtres, il réagit à un impact ou à un bruit caractéristique ;
    • Le détecteur d’ouverture : il est destiné aux portes et aux fenêtres, et il fonctionne par le biais d’un champ magnétique.
    • Le détecteur de gaz : c’est un dispositif permettant de détecter et d’avertir d’une fuite de gaz. Il permet de prévenir les risques d’explosion et détecte également les gaz endormants utilisés par les cambrioleurs pour neutraliser leurs victimes. Il peut être paramétré soit pour détecter tous les types de gaz, soit pour détecter un certain type de gaz comme le monoxyde de carbone,
    • Le détecteur dinondation : il a pour but de signaler un éventuel dégât des eaux, en détectant la présence anormale d’eau dans le lieu surveillé. Ce détecteur d'inondation permet d’anticiper et d’empêcher les conséquences néfastes d’une inondation comme les détériorations ou les courts-circuits.
  • Une centrale d’alarme qui traite les signaux émis par les détecteurs et déclenche des actions programmées.
  • Un centre de télésurveillance (optionnel) dans lequel œuvrent des opérateurs qui assurent la prise en charge de l’alerte selon un protocole précis arrêté avec le client.

Le fonctionnement du système de télésurveillance

Contrairement à la vidéosurveillance où le système est généralement pris en charge par l’utilisateur de façon complète, avec un système de télésurveillance, une entreprise de télésurveillance s’occupe à distance du système entier, allant de l’installation jusqu’à l’intervention en cas de besoin.

Le système de télésurveillance fonctionne selon le processus suivant :

  • La surveillance du système par des opérateurs spécialisés depuis leur centre de contrôle, de façon continue 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 ;
  • En cas d’alarme, le prestataire la reçoit directement depuis la centrale et il demande une levée de doute par laquelle un agent passe un appel téléphonique pour signaler le problème au client qui peut soit le confirmer ou l’infirmer ou se déplace sur les lieux pour établir la situation avec précision ;
  • Si le problème est confirmé, le prestataire peut contacter les autorités compétentes (police, pompiers, etc.)

Quelle est la différence entre la vidéosurveillance et la télésurveillance ?

Ces outils constituent deux mécanismes de sécurité ayant des objectifs différents mais souvent complémentaires dans leur mode de fonctionnement.

Ainsi, la télésurveillance constitue un système de sécurité dont le fonctionnement est basé sur l’alerte.

Elle est composée d’un ensemble d’appareils qui réagissent en cas de stimulation qui active les capteurs. Une série d’évènements se déclenche alors qui peuvent être transmis à un centre de télésurveillance qui, à son tour, assure la levée de doute et peuvent contacter les autorités.

Quant à la vidéosurveillance, elle représente un système mis en place afin de permettre aux utilisateurs d’avoir un œil, même à distance, sur leurs locaux, biens et réalisations et d’enregistrer les images pour analyse ultérieure. Elle est dotée de matériels adaptés à la captation des images et leur enregistrement en fonction des spécificités des sites et des menaces identifiées.

En général, il est recommandé de se doter d’un système de vidéosurveillance et d’un système de télésurveillance afin de bénéficier de la complémentarité de ces outils de surveillance.

 

Grâce à son expertise dans le domaine de sécurité, RMO Gardiennage vous accompagne dans la mise en place de systèmes de vidéosurveillance et de télésurveillance performants, basés sur des technologies adaptées à vos spécificités.

Nos équipes de sécurité sont formées, dotées du savoir-faire nécessaire, et adaptées à vos besoins et votre activité, afin d’assurer un haut niveau de sécurité.

 

Vous avez besoin d'aide, de conseils ou de réponses pour la sécurité de vos locaux ? Contactez notre équipe commerciale directement via notre formulaire de demande en ligne.

» A lire également : Les différents types d’agents de sécurité 

Autres actualités

Autres articles à ne pas manquer
Comment choisir une entreprise de gardiennage ?

Face aux problématiques de sécurité, une société de gardiennage est le prestataire indispensable...

Lutter contre la démarque inconnue et vols en magasin

Il est très rare que l’inventaire réel d’un point de vente corresponde au stock théorique de sa...

Industriels : Qu’attendre d’une prestation de gardiennage ?

Les entreprises industrielles sont particulièrement exposées à des risques de différentes natures :...