article-4

L’hygiène en milieu hospitalier

À l’instar du secteur pharmaceutique et agroalimentaire, le domaine hospitalier requiert une attention particulière à l’aspect hygiène et propreté. Les salles d’attente, les chambres de malades, les laboratoires d’analyses ou encore les blocs opératoires sont des lieux sensibles qui nécessitent une hygiène parfaite et une propreté irréprochable, afin d’assurer le confort et la sécurité des malades, des équipes médicales mais aussi des visiteurs.

Il est donc recommandé, à ce titre, de faire appel à des sociétés de nettoyage et de désinfection pour la réalisation des travaux qui s’y rapportent. En effet, ces professionnels disposent du matériel, des techniques et du savoir-faire nécessaires pour traiter chaque zone de l’hôpital.

Dans cet article, RMO Nettoyage fait un focus sur l’hygiène dans le domaine hospitalier, ses spécificités et ses méthodes.

 

Qu’est-ce qu’on entend par les infections nosocomiales ?

Une infection est appelée nosocomiale quand elle est contractée au sein d’un établissement hospitalier ou de soins et qu’elle apparaît après un délai de 48 heures après l’hospitalisation.

Pour les infections dans les sites opératoires, elles sont considérées comme nosocomiales lorsqu’elles sont survenues dans les 30 jours suivant l’intervention, ou dans le cas de mise en place d’une prothèse ou d’un implant, dans l’année qui suit l’intervention.

Le développement d’une infection nosocomiale requiert la réunion de trois éléments : 

  • Un agent infectieux ;
  • Un mode de transmission ;
  • Un sujet réceptif.

Par ailleurs, il existe des facteurs qui favorisent ces infections comme : 

  • Le manque d'hygiène : généralement dans les salles de bain ou les douches ;
  • Le comportement du personnel hospitalier : qui peut parfois sous-estimer le risque parfois ou le comprend mal, généralement par manque de formation ;
  • La mobilité des patients : qui sont fréquemment transférés d'un établissement ou un service à l'autre, etc.

 

Pourquoi le nettoyage hospitalier est-il important et quels sont les locaux concernés ?

Le nettoyage en milieu hospitalier requiert davantage de rigueur et de précautions que dans les autres domaines. En effet, plusieurs facteurs comme la longueur des séjours, le degré d'exposition des malades et les pathologies traitées au sein de ces locaux exposent l’ensemble des personnes y présents à savoir les malades et les équipes médicales à des risques d’infections nosocomiales. 

À l’instar du nettoyage de bureaux, des entreprises ou encore le nettoyage industriel, le nettoyage en milieu médical, couramment appelé nettoyage hospitalier, est l’une des prestations assurées par les sociétés spécialisées dans le domaine de nettoyage et de désinfection. 

Néanmoins, ce type de prestation se distingue des autres types de prestations de nettoyage et d’entretien, du fait qu’elle requiert plus de rigueur, de compétence et de qualification, en raison des risques pathologiques des lieux concernés. Et ce afin de garantir l’hygiène et la propreté nécessaires pour lutter contre les infections nosocomiales.

En effet, le nettoyage en milieu hospitalier doit concerner tous les locaux du domaine médical comme :

  • Les cabinets de médecine généraliste ;
  • Les cabinets de médecine spécialisée ;
  • Les cabinets de chirurgie-dentaire ; 
  • Les laboratoires d’analyses médicales et les laboratoires pharmaceutiques ;
  • Les hôpitaux publics ;
  • Les Centres Hospitaliers Universitaires (CHU) ;
  • Les cliniques privées. Etc.

Toutefois, ces lieux médicaux ne sont pas soumis aux mêmes contraintes, d’où la nécessité d’adapter les prestations de nettoyage et de désinfection aux spécificités de chaque milieu hospitalier.

 

En quoi consiste le nettoyage hospitalier ?

Le milieu hospitalier est sans doute le secteur qui nécessite le plus d’attention et de rigueur en termes d’hygiène et de propreté, à cause des risques d’infection et de contamination y présents. En effet, le nettoyage hospitalier doit être omniprésent et permanent, afin d’assurer un environnement sain en toutes circonstances.

Mis à part les spécificités de chaque local médical, les prestations de nettoyage hospitalier se constitue, en général, de quatres étapes complémentaires :

  • Le nettoyage est la première étape qui implique le dépoussiérage et le balayage humide afin d’enlever les saletés de la surface nettoyée sans les disperser dans l’air ;
  • La décontamination consiste à réaliser un lavage à l’aide d’un produit détergent ou désinfectant contenant des agents biocides puissants pour éliminer les micro-organismes ;
  • Le rinçage qui est nécessaire pour éliminer la présence de salissures et de micro-organismes ;
  • La désinfection est un processus qui tue les micro-organismes. Il doit être envisagé lorsque les risques d'infection sont élevés et en cas d'épidémies.

À ce titre, plusieurs techniques sont utilisées comme :

  • La vérification de l’aération afin d’évacuer l’air et éviter la propagation de virus et de bactéries ;
  • Le nettoyage quotidien par aspiration, dépoussiérage ou lavage ;
  • Le lavage des sols avec autolaveuse ou monobrosse ;
  • Le balayage humide simple ;
  • Le décapage à sec ou décapage sur sol mouillé pour les surfaces thermoplastiques ;
  • La pose d'émulsions pour renforcer la résistance des sols aux tâches et les rendre plus imperméables.
  • La désinfection des surfaces (bureaux, luminaires, climatiseurs, meubles, dessertes) avec des produits antimicrobiens et des détergents ;
  • Le nettoyage vapeur (bio-nettoyage) pour tuer les bactéries et les virus ;
  • Le nettoyage du matériel mis à la disposition des patients comme les jouets en salle d’attente ;
  • L’entretien des sanitaires et l’approvisionnement en permanence de savon, de serviettes à usage unique et de sacs poubelle ;
  • Le nettoyage des rideaux et des voilages.

 

Quelles sont les règles du nettoyage hospitalier ?

Le nettoyage des milieux hospitaliers doit être réalisé selon certaines procédures et en suivant des règles élémentaires d'hygiène, telles que:

  • L'aération qui doit être effectuée régulièrement, plus particulièrement dans les salles d'attente où les patients porteurs de virus se croisent et se succèdent tout au long de la journée ;
  • Le nettoyage de surface doit être réalisé quotidiennement, vu que les patients peuvent déposer des microbes à chaque moment sur le mobilier ;
  • L'entretien des sanitaires nécessite doit être réalisé avec une attention particulière, tout en veillant à la mise à disposition régulière d'essuie-main et de papier ;
  • Le nettoyage des voilages et des rideaux doit être effectué tous les 6 mois ;
  • Le personnel chargé du nettoyage et du ménage doit porter les EPI et les vêtements adaptés à leurs missions, tout en s'assurant de la propreté de leur tenue ;
  • Chaque opérateur de nettoyage doit veiller à se laver les mains régulièrement et plusieurs fois, en fonction des lieux qu'il visite ou les surfaces qu'il nettoie ;
  • Le personnel du nettoyage doit porter les EPI nécessaires, en fonction des missions à réaliser, comme les gants de ménage individuels, les lunettes de protection, etc. 
  • La société de nettoyage doit mettre à la disposition de son personnel, les équipements et matériels nécessaires aux missions à accomplir, en fonction aux spécificités de chaque milieu hospitalier, comme les chariots de ménage par exemple, tout en veillant à ce que ces équipements soient eux-mêmes nettoyés après chaque utilisation ;
  • Le personnel doit suivre un ordre logique de nettoyage, en commençant par les pièces potentiellement moins contaminées par d'éventuels virus ou bactéries avant de se rendre vers les espaces probablement plus contaminés.

 

En effet, les prestations de nettoyage dans le secteur hospitalier sont des travaux qui requièrent des compétences professionnelles, des matériels et des techniques spécifiques. Recourir aux services de sociétés spécialisées s’avère donc comme la solution la plus efficace pour réaliser ces opérations conformément aux normes de sécurité sanitaires en vigueur.

 

Grâce à son expertise de plus de 30 ans dans le domaine du nettoyage, RMO Nettoyage s’engage à vous assurer des prestations complètes, en mettant en place les meilleurs opérateurs  et agents de nettoyage, formés et dotés du savoir-faire, EPI et matériaux nécessaires pour la réalisation des travaux et interventions de nettoyage dans votre entreprise, en toute sécurité et quelle que soit votre activité.

 

Vous avez besoin d'aide, de conseils ou de réponses pour votre démarche de recrutement ? Contactez notre équipe commerciale directement via notre formulaire de demande en ligne.

Autres actualités

Autres articles à ne pas manquer
Les risques liés aux solvants

Les solvants sont des constituants chimiques liquides, ayant la propriété de dissoudre ou de diluer...

L’économie d’eau dans le métier du nettoyage

L’eau est un élément indispensable à la vie. Elle a longtemps été définie comme une ressource...

Le travail en hauteur

Dans de nombreux métiers comme le BTP et le nettoyage professionnel, le travail en hauteur est...